Bilan route du rhum

Bilan route du rhum

voilierAvec la victoire de Laurent Bourgnon, Marc Van Peteghem et Vincent Lauriot Prévost signent un double triplé dans la Route du Rhum.
Les trois premiers multicoques sont issus de leur planche à dessin : PRIMAGAZ, BROCÉLIANDE et GROUPAMA.
Et surtout, ils sont invaincus entre Saint-Malo et Pointe à Pitre depuis 1990 avec les victoires de Florence Arthaud, PIERRE 1ER (1990), et Laurent Bourgnon, PRIMAGAZ (1994 et 1998).

Rencontre avec Marc Van Peteghem

Marc Van Peteghem
«Deux leçons sont à retenir de cette Route du Rhum : les trimarans de 60 pieds sont fiables. Sept des huit trimarans de classe 1 sont arrivés à Pointe à Pitre (ndlr: YPREMA d’Yvan Bourgnon a démâté). Le niveau est très élevé, les marins passent 20-21 heures à la barre et pour tous, les bateaux sont extraordinaires. Ce sont des bateaux sains !» Les voiliers de la dernière génération comme les quasi sister-ships d’Alain Gautier et Franck Cammas, ou le plan Nigel Irens de Marc Guillemot, sont des bateaux efficaces et sûrs. «Maintenant le fusible c’est l’homme, car aller dormir, c’est perdre 5 nœuds…» A l’arrivée, Alain Gautier et Marc Guillemot étaient très marqués par ces 12 jours de régate. Ils comparaient l’intensité des efforts à ceux de la Solitaire du Figaro, en trois fois plus long.

Les dérives/foils de Primagaz :
+ 3° en cap, + 0,5 nd en vitesse

Une autre leçon de cette course, c’est le peu de temps nécessaire pour fiabiliser un trimaran de 60 pieds. Accidenté au grand prix de Royan, GROUPAMA a été dans le coup jusqu’à la fin. Même lors des derniers milles où franck Cammas a passé Marc Guillemot, lui aussi a bord d’un trimaran flambant neuf. Pourtant, ces voiliers peuvent encore évoluer. Surtout du côté des appendices : «Pour Primagaz, ce sont plutôt des dérives. Leur inclinaison permet d’adoucir le passage du flotteur dans la mer. Au portant, Laurent peut relever la dérive centrale, ce qui avance le centre de dérive et équilibre le bateau. »

Nouveaux flotteurs pour Groupama

Depuis 1983 et la conception du foiler GÉRARD LAMBERT, Marc et Vincent possèdent une solide expérience des foils. La réalisation de l’HYDROFOIL leur donne envie d’aller plus loin avec les trimarans de 18 mètres. Parmi leurs projets actuels, des nouveau flotteurs pour GROUPAMA équipés de foils. Mais l’équation est complexe : «le flotteur doit assurer la transition avec le fonctionnement du foil. Il doit avoir une surface mouillée minimum dans les conditions où le foil est inutile et être en parfaite adéquation avec, lorsqu’il est descendu.» Enfin, les deux trimarans devraient installer des gréements inclinables, comme FUJICOLOR et PRIMAGAZ.

Croisière ou The Race

Marc Van Peteghem et Vincent Lauriot Prévost travaillent actuellement sur les catamarans de croisière de la gamme Lagoon. Un 380, un 570 pour remplacer le 57, et un 67 pieds qui est d’ores et déjà en fabrication. Il ont aussi dessiné un catamaran de voyage de 50 pieds pour le chantier naval Sud Composites. Quant aux maxi multicoques pour THE RACE, ils poursuivent leur veille technologique. Un projet de trimaran géant dans les cartons…

Comments are closed.