Comment rester à Barfleur ?

Comment rester à Barfleur ?

Barfleur est une ville côtière de la Manche en Normandie, au nord-est de la presqu’île du Cotentin, à 27 km à l’est de Cherbourg. D’abord occupé par les Vikings, Barfleur connut une époque prestigieuse où la localité devint au XIe siècle le port officiel d’où les ducs de Normandie et les souverains britanniques s’embarquèrent pour retourner en Angleterre. La ville compte 9 000 habitants et est fière d’être le premier port de Normandie. Cependant, en 1346, le roi Édouard III ravagea la région. Barfleur est saccagé et détruit. C’est le début de la guerre de Cent Ans. Ce n’est qu’au XIXe siècle que le port actuel a été réaménagé, la mer ayant entre-temps gagné du terrain.

La pêche (notamment la moule dite de haute mer) reste l’un des centres d’activité de la petite ville qui ne compte qu’environ 650 habitants mais a conservé un charme authentique, avec ses nombreuses maisons en granit et couvertes de schiste du 16ème au 19ème siècle.

Membre de l’Association des Plus Beaux Villages de France, Barfleur a préservé d’autres éléments du patrimoine historique. Avec sa vitalité culturelle, son port de « carte postale » comme la beauté de ses paysages, cela fait de la petite ville un pôle touristique majeur du Cotentin.

Comme les peintres Antoine Guillemet et Paul Signac, les écrivains Victor Hugo et Jules Renard, entre autres, qui l’apprécient depuis le 19ème siècle, des milliers de visiteurs découvrent et profitent aujourd’hui de cette station de caractère.

Une promenade dans la petite ville est nécessaire. La cour Sainte Catherine, où l’on peut ouvrir la seule maison datant encore du Moyen Age, avec une entrée, des fenêtres à meneaux et un escalier extérieur.

Le long de l’axe principal, rue Saint-Thomas-Becket, vous pouvez le voir, on appréciera les vieilles maisons du XVIe au XIXe siècle qui forment un ensemble architectural remarquable. L’alignement des façades de granit, les toits bleutés, offrent une perspective vers le port qui ne manque pas d’étanchéité. Dans cette rue, il faut mentionner le couvent des Augustins (1739) et son remarquable jardin.

De l’autre côté du port, il faut s’arrêter au lieu de naissance de Sainte Marie-Madeleine Postel (XVIIe siècle). La chapelle voisine construite en 1893 en l’honneur de la béatification du saint est de style néo-gothique, et les vitraux retracent la vie en Normandie de celle qui a fondé les écoles chrétiennes de la Miséricorde.

Après un passage par la plage typique, où les « débarquements » de poissons, moules et crustacés est toujours un spectacle, puis une vue sur la pointe de Barfleur et le phare de Gatteville, deuxième plus haut phare d’Europe (Deux sites en dehors de la commune), on s’attardera à nouveau à l’église Saint-Nicolas (construite au XVIIe siècle puis agrandie et retravaillée). La nef ne fut achevée qu’au XIXe siècle ! En plus des vitraux, il y a un riche intérieur et un certain nombre d’œuvres sacrées (peintures flamandes de la Visitation (XVIe siècle), bas-reliefs et statues, dont une superbe Pietà du XVIIIe siècle.

Une fois découvert ce véritable musée en plein air avec ses boutiques colorées et ses cafés (visites guidées possibles, contact +33 2 33 54 02 48), de nombreuses activités de loisirs et de sport sont à la disposition des visiteurs et des vacanciers.

La base nautique accueille une école de voile et des marins plus expérimentés. Contactez le +33 2 33 54 79 08. La plongée peut être préférée : le club est joignable au +33 6 74 36 36 90 26, offrant des baptêmes pour les novices ou des excursions plus techniques pour les spécialistes.

Pour la détente et la baignade, trois plages de sable sont à découvrir : la Sambière, la Masse et la plage de l’église.

Autre type de loisir, la pêche à pied.

Enfin, il y a la grande variété de randonnées possibles sur Barfleur et ses environs, à la découverte du patrimoine, des paysages de dunes et de bocage.

Ainsi le GR 223 qui longe la côte car l’ancienne route des douanes passe évidemment par la ville. Quant au GRP8, il explore le Val de Saire, ce ruisseau qui se jette dans la mer près de Barfleur.

Il existe de nombreux autres sentiers et circuits que vous pouvez emprunter pour faire du vélo de montagne.

 

Comments are closed.