Voiture d’occasion : 3 conseils pour bien acheter

Voiture d’occasion : 3 conseils pour bien acheter

Acheter une voiture sortie tout droit d’usine est l’idéal qu’on peut espérer. Une voiture neuve procure un confort sans pareil et une certaine facilité à manipuler. Par ailleurs, le neuf offre de nombreuses garanties quant à la qualité et à la fiabilité du produit. Mais souvent, les voitures neuves sont très chères à la vente.
Il est mieux dans ce cas d’observer les avis des premiers utilisateurs pour vous décider à acheter le vôtre en occasion. Dans ce cas, vous devez nécessairement prendre des précautions pour ne pas vous faire avoir. Nous vous proposons trois conseils à prendre en compte pour faire le bon choix.

1-Informez-vous sur la cote Argus et de la cote de l’occasion

Pratiquée depuis 1927 la cote Argus est une appréciation par les experts du secteur automobile qui détermine le meilleur prix devant être pratiqué pour une voiture. Le critère d’évaluation est la dépréciation du véhicule au fil des années.

Néanmoins, cela reste purement technique et aide juste à avoir une idée de ce à quoi vous devez vous attendre une fois sur le marché des concessionnaires pour être certain d’acheter les meilleurs véhicules d’occasion.

En ce qui concerne la cote de l’occasion, elle constitue la moyenne des prix pratiqués au niveau de la plupart des concessionnaires. Cela vous permet de ne pas vous faire surtaxer par un concessionnaire et surtout de savoir négocier le prix d’achat réel.

2-Testez toujours la voiture à l’arrêt et au démarrage

Avant de songer à porter votre choix sur une voiture, il est très important de vérifier son état. Lorsqu’elle est à l’arrêt, vous devez l’examiner de fond en comble. Que ce soit les commandes électriques de lève-vitres, poste allume-cigare et réglage des sièges, ou bien les portières à ouvrir et à fermer à plusieurs reprises.

Une telle opération permet de s’assurer de leur bon état pour ne pas acheter un véhicule qui vous fera dépenser encore dans les réparations. N’oubliez pas de passer au peigne fin les niveaux de l’huile et du liquide de refroidissement et de surtout mettre le moteur en marche pour constater d’éventuels ratés.

Cela étant fait, prenez la route avec la voiture pour la tester en circulation. Tantôt une grande vitesse, tantôt une faible vitesse, permet d’éprouver la transmission et le boîtier de vitesse.

Veillez à ce que le vendeur soit là pour le test et que cela soit fait en journée, car la nuit ne permet pas de déceler toutes les défaillances.

3-Soyez vigilant avec le concessionnaire

La voiture respecte les normes de prix et passe le test sans problème, c’est bien. La dernière chose à faire avant de procéder au paiement, c’est de vous renseigner auprès du vendeur pour savoir à quel véhicule vous avez à faire. À qui a-t-il appartenu ? Ou encore s’il a déjà été accidenté. Par ailleurs, demandez à avoir accès à la documentation sur le véhicule.
Il s’agit de prendre connaissance des factures d’entretien, du contrôle technique, de la carte grise et du certificat de non-gage pour ne pas avoir à payer d’éventuelles contraventions ou amendes.

Comments are closed.