Pas de moules à Barfleur

Pas de moules à Barfleur

Considérée comme un bivalve délicieux, très commun et absolument pas cher, la moule est un fruit de mer très consommé en France et principalement à Barfleur. Depuis quelques années, les consommateurs de ce délicieux fruit de mer restent sur leur faim, car ce bivalve est interdit de pêche dans cette région.

Cette année encore, il n’y aura pas de moules à Barfleur comme l’indique le site Facefull News. Découvrez dans cet article les raisons de la fermeture des gisements de moules sauvages à Barfleur.

Ce qu’il faut savoir sur les moules sauvages

Généralement, d’importantes quantités de moules sauvages sont pêchées au niveau des cinq gisements de l’est du Cotentin. Il s’agit en effet d’environ 60 000 tonnes de moules sauvages. Ces moules portent le surnom de blondes de Barfleur, car elles ont des reflets dorés sur leurs coquilles et possèdent une chaire de couleur ivoire. Les côtes du Calvados sont les endroits où ces moules sauvages sont souvent pondues. Leur fécondation se passe donc dans l’eau. Les larves nageuses sont ensuite portées par le vent et déposées au large du Cotentin.

Ainsi, il faut noter que les vents jouent un rôle clé sur le recrutement de ces moules. Cette quantité peut varier entre 500 millions et 4 milliards de larves. Elle est donc variable et imprévisible.

Les raisons de la disparition des moules sauvages à Barfleur

La disparition des moules blondes au niveau des étales est une réelle préoccupation pour les consommateurs et les professionnels. Au niveau des deux côtés, on craint que ce phénomène ne continue durant les prochaines années. En effet, il n’y aura pas de moules sauvages cette année aussi. Cela fait d’ailleurs trois ans que la pêche de la moule a été interdite. Certains pensent que cela est dû au fait que les moules ont été trop pêchées par les pêcheurs. Mais, ces derniers le nient totalement. Alors, si l’épuisement de la ressource n’est pas l’origine du mal, pourrait-on penser à la pollution ?

Dans tous les cas, une campagne de prospection sur les 5 gisements de l’est du Cotentin est prévue dans les prochains jours afin de comprendre ce phénomène. Ainsi, d’après David Rigault, le président de la commission des moules du comité régional de pêche, les zones de pêche de moules sauvages situées au large de Barfleur seraient totalement épuisées. Il s’agirait d’un phénomène d’appauvrissement difficile à expliquer.

Quels sont les bienfaits de la moule blonde sur la santé ?

Plusieurs raisons peuvent pousser les gens à mettre la moule blonde au menu. Tout d’abord, il faut noter qu’elle possède d’excellents effets protecteurs sur le système cardiovasculaire. En effet, ce bivalve renferme plusieurs quantités d’acide docosahexaénoïque et d’acide eicosapentaénoïque qui sont tous les deux de la famille des omégas 3. C’est le meilleur choix à faire pour bénéficier d’une alimentation équilibrée et variée. Ainsi, consommer la moule blonde (les fruits de mer en général) serait extrêmement bénéfique pour réduire les risques de mortalités causées par les maladies cardiovasculaires.

Aussi, la consommation de cette moule permettrait de lutter contre les maladies inflammatoires de l’intestin, l’arthrite rhumatoïde, le psoriasis et l’asthme. Elle est parfois même utilisée pour prévenir plusieurs troubles de l’humeur comme la dépression.

La moule blonde de Barfleur est très appréciée pour ses excellentes qualités gustatives. Elle est plus charnue, plus grosse et laisse un incroyable goût délicieux dans la bouche. Et surtout, elle est facile à préparer et se prête parfaitement à des préparations inspirées des grandes cuisines dans plusieurs pays. Cette moule peut facilement transformer un plat simple en un délicieux repas gastronomique.

C’est pour cela que la disparation de cette fameuse moule blonde inquiète plus d’un à Barfleur depuis près de 3 ans.

Comments are closed.